MENUMENU

Un teint bronzé toute l’année

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles
Un teint bronzé toute l’année

Secrets et conseils pour bien choisir et utiliser les auto-bronzants crèmes, fluides, gels, sprays... et avoir un teint naturel et bronzé toute l'année

Plus besoin de rester au soleil ou de procéder à des séances d’UV en cabines pour obtenir une peau sensuelle et bronzée. Les autobronzants sont plus que jamais tendance pour sublimer le corps, afficher un teint radieux et préserver son précieux capital soleil.

Les avantages?

Moins cher qu’un voyage chaque mois ou qu’une scéance d’UV tous les 15 jours. Finis les conséquences néfastes du soleil: coups de soleil, allergies, accélération du vieillissement cutané, … Finis les textures collantes et la couleur carotte, les nouvelles formules fondent sur la peau pour un résultat plus naturel et uniforme.

Un hâle parfait, une mine resplendissante tout au long de l’année, tout cela sans bouger de son salon ? C’est possible grâce aux autobronzants ! Mais ce remède miracle nécessite quelques précautions…

Comment ca marche?

Composés d’un principe actif appelé Di Hydroxy Acétone (DHA), les autobronzants provoquent, par l’oxydation des cellules superficielles de l’épiderme, une coloration de la peau qui dure en moyenne 4 à 6 jours et s’élimine progressivement lors de la desquamation de la peau. Sans danger, ils vous garantissent un “faux” bronzage harmonieux sans les risques liés à l’exposition au soleil. On dit que les dermatologues mettent une protection maximale au soleil mais se ménagent une bonne mine avec des autobronzants !

Quels autobronzants choisir?

Ils sont commercialisés sous de nombreuses formes : crèmes, fluides, gels, sprays….

Pour le visage, préférez une crème aux propriétés hydratantes pour éviter le dessèchement de la couche supérieure de l’épiderme. Les gels s’adapteront parfaitement aux peaux grasses, grâce à leur texture ultra légère.

Pour le corps, à vous de choisir dans la palette des produits proposés alliant confort, légèreté et hydratation.

Quelques précautions à respecter

– Faites un gommage sur le corps et le visage, avant l’application de l’autobronzant, afin d’affiner votre épiderme notamment aux endroits où la couche cornée est plus épaisse (coudes, genoux, talons…) ;
– Renouvelez régulièrement ces gommages afin d’éliminer les cellules mortes et ainsi d’unifier le teint. Cela évitera la création d’amas de cellules “oranges” disgracieuses ainsi que les irrégularités de coloration de la peau mais aussi les points noirs qui apparaissent quand les cellules mortes et les produits étouffent les pores…
– Préférez les produits hypoallergéniques et non parfumés afin de limiter les risques d’allergies ;
– Veillez à appliquer l’autobronzant sur une peau propre et sèche afin qu’il s’étale uniformément ;
– Estompez bien le produit au niveau des sourcils, de la racine des cheveux, des talons…
– Lavez-vous soigneusement les mains après utilisation.

Danger? L’auto-bronzant est-il dangereux

Il est constitué de lait hydratant auquel on ajoute de la DHA, une molécule issue du maïs ou de la canne à sucre, qui réagit uniquement en surface de la peau au contact des acides aminés de notre couche cornée, en provoquant une coloration des cellules mortes. Cette coloration disparaît en quelques jours lorsqu’on desquame. C’est pourquoi l’autobronzage est peu durable, mais si bluffant !
Le danger viendrait à se croire protégé du soleil, donc à s’exposer sans protection, sous prétexte d’avoir une peau dorée…Une exfoliation du corps tous les quatre jours environ est conseillée.

Vous trouverez, sur chaque produit, une fiche technique vous présentant les caractéristiques des produits. En cas de doute, consultez votre pharmacien ou votre esthéticienne qui établira, avec vous, un diagnostic de votre peau et vous conseillera le produit le mieux adapté.

Nous suivre sur fb et twitter

Laisser un message ou un commentaire










Mots clé: , , ,