MENUMENU

Soutien aux gilets jaunes sur Internet

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles
Soutien aux gilets jaunes sur Internet

BPG soutient les gilets jaunes car nous en avons marre de payer les impôts les plus chers du monde pour financer la gabegie de privilèges des politiques.

L’euro que l’on prend à la retraitée, l’étudiant, la mère célibataire, est-il mieux dépensé pour financer le Conseil économique et social, les cabinets et les chauffeurs des anciens présidents et ministres, le Sénat, les logements de fonction des préfets ou des gouverneurs de la banque de France, les cabinets ministériels pléthoriques, et autres milliers et milliers de gabegies, que par la retraitée pour payer son gaz, l’étudiant pour se loger, la mère célibataire pour offrir une sortie à ses enfants ?

Les impôts les plus chers du monde

Dans un pays qui détient un des records du monde des prélèvements obligatoires, c’est-à-dire de l’argent pris à notre retraitée, notre étudiant et notre mère célibataire, ils n’ont rien trouvé de plus intelligent pour réduire la part du diesel que… d’augmenter encore ces prélèvements en augmentant la taxe sur les carburants.

Des dépenses politiques en augmentation

Et, au même moment, ils ne voient aucun problème à ce que les salaires des conseillers de leurs ministres s’envolent, à ce que ces conseillers soient payés aujourd’hui, toujours avec les impôts de la retraitée, etc., bien sûr, plus de 9 000 euros par mois en moyenne avouée ! Ils sont réputés libéraux, mais ils n’ont pas engagé la moindre action pour tailler dans les dépenses somptuaires de l’État, ni dans les privilèges des dirigeants publics, ni dans la myriade d’institutions non indispensables payées par l’impôt.

Dépensons moins au lieu de prélever toujours plus d’impôts

Réduire les APL des étudiants, oui ; supprimer les logements de fonction des préfets, sous-préfets, gouverneurs, sous-gouverneurs… non. Aujourd’hui, ils font face à la révolte des Gilets jaunes, et quelle est la réponse présidentielle ? La taxe modulable, autrement dit pour ceux qui la paient : un peu moins plus cher quand les cours montent, un peu moins moins cher quand ils baissent…

Gilets jaunes à Bordeaux

Gilets jaunes à Bordeaux

Donc oui, manifestons dans la rue …et sur le net

C’est à nous le peuple de leur dire stop ! Sinon, ils ne s’arrêteront jamais, car il n’y a aucune raison pour qu’ils s’arrêtent.

Macron, nous aurons ta tête, comme nous avons eu celle de Louis XVI.

Suivre nos prochains articles sur les réseaux sociaux

Laisser votre commentaire








Autres bons plans

error: Contenu protegé.