Se protéger contre le terrorisme

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles
Se protéger contre le terrorisme

Comment se protéger contre le terrorisme: que faire, et surtout ne pas faire... Conseils et bon sens

A l’heure où nous réalisons que nous allons devoir vivre et nous habituer à la menace terroriste, voila quelques conseils pour se protéger contre le terrorisme.

La France, « le pays le plus menacé » par l’EI

10 mai 2016: le patron des services de renseignements français, Patrick Calvar, auditionné par la Commission de la défense nationale et des forces armées de l’Assemblée nationale annonce que les attaques terroristes vont continuer et également se diversifier avec notamment des « attaques à la bombe dans des lieux où est rassemblée une foule importante » ; car la France est le pays le plus menacé aujourd’hui après Israël (et avant les Etats-Unis !).

Les conseils du gouvernement bien insuffisants

Voila les conseils du gouvernement, un peu light, pour faire face à une menace terroriste:

  1. Se sauver,
  2. Si pas possible, se cacher
  3. Donner l’alerte

Et si pas possible, se battre (rien la dessus dans les instructions du gouvernement, mais quand on a pas le choix, et plus rien à perdre…)

Réflexes pour se protéger contre le terrorisme

Voila quelques réflexes et du bon sens :

Evitez les rassemblements et les regroupements. Attention, le danger ne vient plus uniquement de l’intérieur, mais aussi de l’extérieur. Les entrées dans les lieux publics étant maintenant fortement contrôlés, le risque est maintenant à l’extérieur (ex sortie d’un concert / match au stade de France).

Evitez les heures de pointe ou soyez deux fois plus vigilants: l’attaque du métro de Bruxelles a eu lieu à 9h20 le mercredi 23 mars (et pas un dimanche  à 15h). Attention aussi aux symboles: à Bruxelles le quartier d’affaires de l’UE était visé. A Paris, l’attentat déjoué de peu les 18/19 novembre 2015 était sur le site de La Défense. Mais cela pourrait aussi être des sites touristiques (Tour Eiffel par ex) ou autre.

Si vous n’avez pas le choix (RER, centres commerciaux…), alors soyez vigilants et observez votre environnement. Soyez positionné face aux entrées, et pas de dos (ex terrasse de café, arrêt de bus…).

Quand vous rentrez quelque part soyez toujours en mesure de savoir par où en sortir en cas de problème, et éventuellement ou vous abriter. Rappel: les balles de kalach traversent les carrosserie de voiture, mais pas le moteur par ex. Et une porte, une cloison en placo, et même un mur de parpaing ne protège pas non plus des balles de fusil d’assaut.

Quand quelqu’un vous semble suspect soyez physionomiste (et au diable les délits de sale-gueule, laissez-ça aux débats stériles entre bobos et politicards en campagne sur des plateaux télé). Soyez attentif. Surveillez les mains. Le danger vient toujours des mains.

Quand vous entendez des explosions ou des détonations, restez vigilants, ca peut être des pétards, ou pas. Pour les attaques du Bataclan, on a pu entendre que des témoins n’avaient pas tout de suite compris qu’il s’agissait de tirs de balles et non de pétards intégrés au spectacle. De précieuses minutes ont été perdues, car personne ne s’attendaient à ça.

Il faut ensuite réagir rapidement. On est plus souvent sidéré quand on n’est pas préparé ou qu’on ne voit pas de solution immédiate et crédible. Quand un chevreuil se fait surprendre en pleine forêt, il ne bouge pas, il attend que ça se passe. Plus vous êtes rapide et loin, moins il y a de risques d’être touché. C’est géométrique. Alors, dès qu’on peut s’éloigner, il faut le faire.

Si vous êtes bloqués, en cas fusillade ou d’explosion, jetez-vous au sol et allongez-vous. Car comme l’ont montré les caméras de vidéo surveillance pendant les attaques de terrasses de café du 10e et 11e arrondissements, ceux qui se sont levés de leur chaise au lieu de se jeter au sol, pris de panique, sont morts les uns après les autres. Observez ce qu’il se passe, et préparez vous à bondir pour vous sauvez si l’occasion se présente.

Si vous vous cachez, comme dans le films, coupez votre sonnerie de téléphone portable (ou jetez votre téléphone).

Enfin, ne restez pas sur place pour éviter tout risque de sur-attentat: les islamistes du GIA attendaient les funérailles des personnes qu’ils avaient assassinées pour commettre un nouvel attentat. Des explosions en série sont encore plus dévastatrices.

Les fausses idées

Acheter un gilet pare balle ne sert à rien contre les balles de kalach, à moins de porter ceux de l’armée qui pèsent 7 à 8 kilos, et ne sont pas très discrets.

S’inscrire à un club de tir, ne vous donne pas le droit de porter une arme. Et être ceinture noire de judo ne vous aidera pas contre une kalach…

Nous suivvre sur fb et twitter

1 commentaire

  1. Yami Bouleau dit :

    Si la police demande d’ouvrir, n’ouvrez pas, et vérifiez avant… cf le Bataclan ! C’est peut êtr les terroristes.

Laisser un commentaire










Mots clé: