Questions Virus Ebola

Questions Virus Ebola

5 questions sur le virus Ebola


Contamination

Le virus se propage ensuite d’individu Ă  individu par contact direct (lĂ©sion cutanĂ©e ou muqueuses) avec des liquides biologiques (sang, salive, sueur, sperme, vomissures, matières fĂ©cales) de personnes infectĂ©es. En Afrique, les rites funĂ©raires, au cours desquels les parents et amis du dĂ©funt sont en contact direct avec la dĂ©pouille et effectuent sa toilette mortuaire, jouent souvent un rĂ´le dans la transmission du virus. L’agent pathogène peut aussi se transmettre par contact indirect, par exemple avec des objets comme des seringues contaminĂ©es.

SymptĂ´mes

Après une pĂ©riode d’incubation de deux Ă  vingt et un jours (huit jours en moyenne), la maladie se caractĂ©rise souvent par une apparition brutale de fièvre (supĂ©rieure ou Ă©gale Ă  38 °C), avec une faiblesse intense, des douleurs musculaires, des maux de tĂŞte et une irritation de la gorge. Ces symptĂ´mes sont suivis de vomissements, de diarrhĂ©es, d’une Ă©ruption cutanĂ©e, d’une insuffisance rĂ©nale et hĂ©patique et, dans certains cas, d’hĂ©morragies internes et externes.

Traitement

Il n’existe actuellement aucun médicament à l’efficacité prouvée contre le virus Ebola chez l’homme, mais les recherches de traitements médicamenteux spécifiques se poursuivent. La recherche sur l’utilisation du plasma et du sang donné par des personnes ayant survécu à la maladie est également en cours.

Immunisation

Jusqu’Ă  preuve du contraire, les patients guĂ©ris de la fièvre hĂ©morragique de type Ebola-ZaĂŻre sont durablement immunisĂ©s contre cette souche qui sĂ©vit actuellement en Afrique de l’Ouest – et l’une des cinq existantes.

Voyages

Les autorités françaises recommandent de suspendre “sauf raison impérative” tout projet de voyage dans les pays où des cas de fièvre hémorragique à virus Ebola sont avérés

Suivre nos prochains articles sur les réseaux sociaux

facebook Twitter

Laisser votre commentaire








Autres bons plans