Attention aux prix bidons de Vente Privée

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles
Attention aux prix bidons de Vente Privée

Vente privée épinglé par la répression des fraudes pour afficher des prix de base bidons, et des réductions mirobolantes fictives. Ne vous faites pas avoir


Les agents de la Répression des fraudes estiment que l’entreprise de Jacques-Antoine Granjon (photo) a créé des prix de référence fictifs sans lien avec la réalité économique, dans le but de pouvoir afficher des taux de promotion très attractifs.

Tromperie sur les prix affichés par Vente Privée

Si vous avez fait des emplettes sur vente-privee.com, vous êtes probablement très satisfait de la bonne affaire que vous avez pu conclure. En effet, ce site de commerce en ligne est connu pour proposer de substantielles réductions de prix. Mais êtes-vous certain qu’il s’agissait vraiment d’un bon plan ? La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a quelques doutes. Elle a transmis au procureur de la République de Bobigny les conclusions d’une enquête sur le groupe français de commerce en ligne vente-privée.com, qu’elle accuse de tromperies sur les prix. « Il est reproché à l’entreprise d’avoir cherché à donner à ses clients l’illusion de faire une bonne affaire en mettant en place différentes stratégies frauduleuses visant à construire un prix de référence fictif », selon un communiqué de DGCCRF.

Les réductions mirobolantes fictives de VP

Ce prix de référence, explique l’organisme, est le prix à partir duquel est calculé le taux de réduction pratiqué, qui se concrétise généralement sous une forme barrée au niveau de l’annonce. « En l’occurrence, des prix de référence qui ne correspondaient dans les faits à aucune réalité économique étaient utilisés pour afficher des taux de promotion particulièrement attractifs », précise la DGCCRF. L’enquête s’est appuyée sur des constatations effectuées sur le site internet de l’entreprise et sur l’analyse de documents saisis au cours de perquisitions, menées en juin 2016 dans ses locaux, après autorisation du juge des libertés et de la détention.

Suivre nos prochains articles sur les réseaux sociaux

Laisser votre commentaire








Autres bons plans

error: Contenu protegé.