MENUMENU

Pique assiette aux vernissages

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles
Pique assiette aux vernissages

Manger (et boire) gratuitement? Les petits malins qui ont un bon carnet d'adresses savent se faire inviter aux vernissages, mais aussi aux meetings politiques

Vous aimez l’art, mais aussi les petits fours et le champagne… Faites vous inviter à des vernissages.

Dans les grandes villes, si vous êtes malins, vous pouvez en trouver deux ou trois par week-end. Dans les petites villes, c’est déjà un peu plus difficile. Mais pas impossible.

Les vernissages

Alors, essayez de faire copain/copain avec des personnes militant dans des associations (quelles qu’elles soient), ils reçoivent tous les cartons d’invitation. Dites-leur que vous êtes un ou une passionnée d’Art sous toutes ses forme, ils se feront une joie de vous emmener avec eux. Alors, ne vous précipitez pas tout de suite sur le buffet. Faites semblant de vous intéresser (même si les oeuvres d’art ou les tableaux exposés vous rebutent quelque peu !) et l’air de rien, commencez à vous approcher de la grande table du fond. Prenez un verre, et commencez à picorer. Un nouveau p’tit tour devant les oeuvres en vous exclamant, et hop ! Retour au buffet ! Moi le dernier vernissage auquel j’ai participé m’a nourrie pour deux jours ! Bon, les tableaux étaient très moches, mais la nourriture était très bonne. Sourire

Les meetings politiques

Et si ca ne marche pas, vous pouvez essayer les meetings politiques.

Nous suivre sur les réseaux sociaux

1 commentaire

  1. Karine Le Loët dit :

    Bonjour,

    Je suis journaliste pour les Pieds sur Terre, une émission de témoignages diffusée sur France Culture.

    https://www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre

    J’aimerais faire quelque chose autour des « incrusteurs » de soirées, de vernissages ou d’open bar et je cherche à recueillir des témoignages – qui peuvent être anonymes – sur le sujet. Je suis tombée sur un papier de quelqu’un d’entre vous sur les pique assiettes aux vernissages. Est-ce que la personne qui a écrit l’article a fait de l’incrust’ une pratique régulière ? Si c’est le cas peut-il témoigner – même anonymement ? Ou m’aider à trouver des gens qui accepteraient de me parler de leur pratique, de la philosophie de l’incrust’, etc. ?

    Merci !
    Cordialement,

    Karine Le Loët
    karine.leloet@radiofrance.com
    0661724025

Laisser un message ou un commentaire










Mots clé: