MENUMENU

Pièges et arnaques des lois Robien et Scellier

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles
Pièges et arnaques des lois Robien et Scellier

La défiscalisation dans l’immobilier locatif peut vous faire économiser quelques milliers d’euros d’impôt mais peut surtout vous faire perdre beaucoup plus

Discrédité par de multiples abus, le dispositif d’immobilier défiscalisé de la loi Robien a été remplacé fin 2008 par son quasi-jumeau, le « Scellier ». Les campagnes de promotion sont reparties de plus belle. N’y cédez pas sans prendre de très nombreuses précautions.

En quoi cela consiste ?

Il s’agit de placer ses économies dans la pierre en échange d’une ristourne fiscale à condition de louer le logement pendant 9 ans à un prix légèrement inférieur au prix moyen du marché.

Quels sont les risques

1. Un bien immobilier surcôté

Vous surpayez votre acquisition 20% à 30% plus cher, normal car l’agence doit aussi se rémunérer. Du coup, vous risquez des moins values lors de la revente du logement.

Regarder et comparer les prix du neufs et de l’ancien avant d’acheter, et déplacez-vous.

2. Un bien de mauvaise qualité

Ne cherchez pas non plus le bien le moins cher. La qualité du bien est un critère primordial. Une construction bâclée entraînera de nombreuses charges et frais par la suite, ainsi qu’un manque d’attractivité pour vos locataires potentiels. Quel sera la valeur du bien dans 9 ans ? Pourrez-vous le revendre ?

Le choix du promoteur est essentiel pour obtenir le meilleur rapport qualité/prix.

3. Un emplacement peu judicieux

Vous ne connaissiez pas le quartier (à 300km de votre domicile), votre bien est mal placé : excentré, loin des commerces et des écoles, dans un quartier peu accueillant… Hé oui, les terrains étaient moins chers, mais pas votre bien.

Non seulement vous risquez de vous retrouver sans locataire (qui peut se compenser par une assurance loyer impayé), mais surtout vous perdez votre droit à la défiscalisation (dés lors que votre logement n’est pas loué).

4. Un quartier déjà surchargé en logements locatifs

Vous ne pouvez bénéficier du dispositif de la loi Scellier que dans certaines zones où la demande locative est sensée être importante.

Ces zones se nomment A, B1 et B2 en partant des villes les plus importantes vers les moins peuplées. Initialement 442 communes de la zone B2 devaient être exclues du dispositif Scellier par manque de demande locative. Elles y sont restées pour aider à la relance de la construction. Faîtes attention si vous envisagez d’investir dans de l’immobilier loi Scellier situé en zone B2.

5. Une sSurface trop grande

La loi Scellier en augmentant le plafond vous permet d’acheter plus grand. Mais attention, quels sont les surfaces les plus demandées en location ?

Les grands deux pièces et les trois pièces sont les types d’habitation les plus recherchées par les locataires. Etudiez la demande.

Suivre nos prochains articles sur les réseaux sociaux

Laisser votre commentaire








Autres bons plans