Maison close à Genève

maison close

En Suisse la prostitution est légale depuis près de vingt ans, et les Françaises y sont majoritaires



En Suisse la prostitution est légale depuis près de vingt ans. Concrètement, cette activité est envisagée comme un marché, où domine la liberté économique. Elles ont un statut d’indépendante, un permis de travail, de bons revenus et une couverture santé.

3000 professionnelles encartées rien qu’à Genève. Depuis 2004, poussées par la loi contre le racolage passif votée en 2003, les Françaises sont majoritaires en Suisse devant les Hongroises, les Espagnoles et même les Suisses.

En Suisse, ces prostituées sont obligées de se déclarer à la police des mœurs. Pour elles, c’est un moyen plus efficace pour se protéger des clients et des proxénètes violents.

Le Venusia est la plus grande maison close de Genève, et aussi la plus celèbre. Sept jours sur sept et 24 heures sur 24, le salon est ouvert.

A lire aussi

Une réflexion sur « Maison close à Genève »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *