Impôts sur prime et bonus exceptionnel

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles
Impôts sur prime et bonus exceptionnel

Comment payer moins d'impôts sur bonus exceptionnel, prime de départ, welcome bonus, de pas de porte ou de fermage... avec le système du quotient

Vous allez avoir une rentrée d’argent exceptionnelle, mais vous ne voulez pas changer de tranche d’imposition… Voici la technique.

Comment ca marche ?

1. Vous ajoutez 1/4 de vos revenus exceptionnels à vos revenus habituels
2. Vous multipliez par 4 le supplément d’impôt correspondant
La somme obtenue constitue le supplément d’impôt sur le revenu que vous devrez acquitter.

L’impôt relatif au revenu exceptionnel est donc payé en une seule fois et vous évitez la progressivité de l’impôt.

Quels revenus sont concernés ?

– des gratifications supplémentaires payées pour services exceptionnels,
– des primes d’arrivée à l’embauche (aussi appelèes welcome bonus),
– des primes de départ volontaire,
– de la fraction imposable des indemnités de licenciement, de mise à la retraite, de départ en retraite ou en préretraite,
– de la distribution de réserves d’une société,
– de l’indemnité dite de « pas-de-porte » perçue pour la cession d’un droit au bail,
– des avances sur fermages perçues en cas de bail conclu avec de jeunes agriculteurs bénéficiaires d’aides à l’installation.

A noter

Pour qu’un revenu soit considéré comme exceptionnel, son montant doit être supérieur à la moyenne des revenus imposables des 3 années précédant sa perception.

Les revenus à imposer selon le système du quotient ne doivent pas être inclus dans les autres revenus déclarés.

Renseignez vous auprès de votre centre des impôts. Renseignez vous sur le système de quotien.

Nous suivvre sur fb et twitter

Laisser un commentaire










Mots clé: