MENUMENU

Guide de négociation shopping

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles
Guide de négociation shopping

Guide et mode d'emploi pour négocier efficacement au quotidien dans les magasins et boutiques. N'achetez plus rien au prix affiché.

Dans les magasins négociez, le prix des articles est multiplié par 2, voire par 3, et c’est à vous de ramener le prix à une valeur raisonnable! Un vendeur intelligent préferera toujours faire un peu moins de marge, que n’en faire aucune.

Les techniques

Voici différentes techniques de négociation, libre à vous d’en combiner certaines, mais rappelez-vous, vous ne devez pas acheter au prix afficher.
– Commencez par vous fixer une limite, au dessus de laquelle vous n’acheterez pas, quitte à perdre la vente.
– Renseignez-vous sur les prix pratiqués par les concurrents, vous trouverez forcément un endroit qui pratique des prix un peu plus bas. Cela vous confortera.
– N’approchez jamais un vendeur avec enthousiasme. Affichez plutôt scepticisme et indécision.
– Réagissez toujours mal à une première offre. Montrez votre étonnement, poussez le vendeur à se justifier.
– En règle générale, n’acceptez jamais une première offre, fut-elle fantastique.
– Ne vous dévoilez pas. Ne montrez pas vos cartes trop tôt.
– Renseignez-vous à fond sur le produit: les points forts / les points faibles. Connaissez le produit mieux que le vendeur, mais surtout ne lui dites pas.
– Soyez intelligent, faites l’idiot! Demandez qu’on vous explique mieux, dites que vous ne comprenez pas.
– Demandez toujours l’impossible, beaucoup plus que ce que vous espérez afin d’avoir une plus grande marge de négociation.
– Si cela vous amuse, vous pouvez mettre en avant les points négatifs et les faiblesses du produit (mais anticipez l’argumentaire du vendeur).
– Utilisez de faux prétextes, des exigences inutiles, dans le but d’obtenir des concessions.
– Dites «qu’il va falloir faire beaucoup mieux que ça» pour renvoyer la balle dans le camp adverse et obtenir mieux.
– Soyez toujours le sous fifre de quelqu’un, n’apparaissez jamais comme le décisionnaire. Cela vous laisse le temps de la réflexion et la possibilité de tout remettre en cause.
– Ou alors, jouez «au bon et au méchant», faîtes référence à un «méchant» supérieur qu’il faut convaincre ou consulter, cela crée une connivence et permet d’obtenir des concessions.
– Ne vous laissez pas enfermer dans une impasse. Si la négociation bute sur un point, contournez le problème en évoquant un autre sujet.
– Soyez toujours prêt à rompre la discussion, à quitter la table des négociations, même pour bluffer. Il y aura toujours une autre occasion.
– Ne faites jamais de conclusion sans demander de contrepartie.

Soyez patient, mieux vaut rater une bonne affaire, qu’en faire une mauvaise.

Suivre nos prochains articles sur les réseaux sociaux

Laisser votre commentaire








Autres bons plans