Crowdfunding: financer ses projets avec le public

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles
Crowdfunding: financer ses projets avec le public

Le financement collaboratif a pour objectif la mise en commun d'apports individuels pour financer un projet: disque, études, entreprise...

Le Crowdfunding est une approche permettant le financement de projets en faisant appel à un grand nombre de personnes ordinaires (internautes, réseaux de contact, amis, etc.) pour faire de petits investissements. Une fois cumulés, ces investissements permettront de financer des projets qui auraient potentiellement eu de la difficulté à recevoir un financement traditionnel (banques, investisseurs, etc.). Grâce aux réseaux sociaux et aux communautés en ligne, il devient aujourd’hui facile et peu coûteux de rejoindre un grand nombre de personnes potentiellement intéressées à soutenir des projets.

La musique

L’emblème du genre est MyMajorCompany (MMC). La société lancée en 2008 a été la première à demander aux internautes de financer des artistes. Elle apppartient au fils de Jean-Jacques Goldman : Mickael Goldman. Mais ce n’est pas la seule… BuzzMyBand, Ulule ou Akamusic permettent aussi de devenir un producteur, et aider à l’élaboration d’un EP ou d’un album.

Le cinéma

Le cinéma compte désormais ses propres sites de production communautaire avec Touscoprod, YourMajorStudio ou People for Cinema. Indiegogo propose aussi des coproductions dans le cinéma.

La mode

Depuis juin 2011, la mode elle aussi a succombé aux appels de la production communautaire, Myfashionline propose aux internautes du monde entier de soutenir de jeunes créateurs de mode, d’accessoires et de chaussures en faisant financer une ou plusieurs créations de leurs collections. Petit plus de cette plateforme unique dans son domaine, les internautes partagent ensuite le bénéfices des ventes avec le créateurs, Myfashionline mais aussi avec une association caritative ou humanitaire.

Le théâtre / les comédies musicales

Fin 2009, MyShowMustGoOn défrichait le terrain du spectacle vivant en proposant aux internautes de coproduire des pièces de théâtre.

L’Art

FABrique d’Artistes.com est une plate-forme permettant d’une part aux artistes de présenter leurs projets de promotion (expositions, participation à des foires, tirages en édition limitée…). D’autre part, elle permet aux amateurs d’art, collectionneurs et investisseurs de participer à la préparation des expositions des artistes, de financer les projets de ces artistes plasticiens et de recevoir en retour une partie des gains générés.

La presse

Des sites internet expérimentent la production communautaire dans le domaine de la presse. On peut citer NowPublic et le projet français en gestation Glifpix.

L’édition

Éditeurs et auteurs associés est une maison d’édition traditionnelle qui fait dorénavant appel aux internautes pour faire partie d’une nouvelle aventure éditoriale. Début 2010, les éditions Sandawe proposent de coproduire des auteurs de bande dessinée.

Les jeux de société

My Witty Games est une plate-forme et une maison d’édition qui permet aux édinautes de devenir coéditeurs. Ice, un jeu de société qui se joue avec des glaçons, a ainsi été coédité par plus de 400 personnes et a gagné une Médaille d’Or au Concours Lépine 2012. Sur le site Kickstarter, le jeu Zombicide a également été soutenu par plus de 5 000 donateurs.

Les jeux vidéo

Digital Coproductions est une plate-forme, créée fin 2010, qui permet à des créateurs de jeux vidéo de présenter librement leur projets, et d’échanger avec le public pour l’impliquer dans la création, en sollicitant des idées, des avis, des suggestions, ou même un financement sous forme de souscription. Les souscripteurs reçoivent en échange une partie des bénéfices du jeu ainsi coproduit. Gamesplanet Lab, créé en 2012, est une plate-forme de crowdfunding entièrement dédiée au jeu vidéo réalisée en partenariat par Ulule.com, le leader européen du crowdfunding

Le sport

Le sport reste un secteur encore peu exploré en France. Tennis Angels (qui propose aux internautes de financer de futurs champions de tennis classés aux environs de la 200e place mondiale) et My Poker Squad sont les premiers à proposer ce type d’offre communautaire. Mais il existait déjà des initiatives à l’étranger, comme Myfootballclub en Grande-Bretagne.

Les petites commerces

Les petits commerces, artisans et associations de quartier ont de plus en plus de mal à faire face aux franchises, à la montée des loyers et sont confrontés à la frilosité des banques. Depuis janvier 2012, Bulb in town propose aux porteurs de projets d’impact économique et/ou social local de faire appel au grand public pour se financer, communiquer et créer une communauté d’ambassadeurs autour de leur projet et établissement.

Les entreprises

De nombreux entrepreneurs ont créé leur société mais manquent de fonds (quelques dizaines de milliers d’euros) pour réaliser les investissements nécessaires et réussir la phase d’amorçage. Il existe des plates-formes, comme Fondatio en France, qui permettent d’investir en capital, et d’acheter des actions d’entreprises en création. Certaines plateformes comme Z’entreprendre vont même plus loin que la seule levée de fonds, en permettant au futur entrepreneur de se constituer un véritable réseau social pour échanger, tester son idée et la porter à maturation.

L’innovation

Les inventeurs et créateurs d’innovation ont souvent besoin de moyens supplémentaires pour développer leur concept (idée de produit, technique ou service). Dans ce domaine spécifique où les idées sont protégées par un brevet, on peut citer la plateforme française Cashabiz.

La science

Ne bénéficiant pas de l’accès aux finances publiques ou aux fonds privés pour des projets jugés non rentables ou insuffisamment intéressants par les États et les institutions, le domaine des sciences citoyennes semble le premier s’être saisi de cette opportunité, souvent sur le mode associatif, avec un pilotage scientifique plus ou moins élargi. Il faut signaler le lancement à la mi-2010, de apply.fundscience.

Nous suivvre sur fb et twitter

Laisser un commentaire










Mots clé: , , , , , , , ,