Conseils pour devenir un pro à Pokémon GO

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles
Conseils pour devenir un pro à Pokémon GO

Tuto et conseils pour devenir un pro à Pokémon GO: batterie, forfait, carte des pokémon, communautés...

Avec l’aide de plusieurs joueurs expérimentés BPG vous a concocté un petit manuel de bonnes astuces de de conseils pour devenir un pro à Pokémon GO très vite un chasseur émérite, capable de collecter les spécimens les plus recherchés.

Conseils pour devenir un pro à Pokémon GO

Préserver sa batterie

En tant que dresseur de Pokémon, votre plus impitoyable ennemi, c’est la très fourbe « batterie faible ». Parce qu’entre la fonction GPS qui doit rester allumée, les téléchargements de cartes du lieu où vous vous trouvez et votre écran souvent allumé, Pokémon Go fait fondre batterie et data de votre forfait comme un Lamantine au soleil (le Pokémon de type eau-glace, pour ceux qui ne maîtrisent pas encore le catalogue animalier) !

Tous les pros ont rapidement fait l’acquisition d’une batterie externe (voire de plusieurs) qu’ils préchargent avant de partir à la chasse. L’idéal reste d’opter pour des modèles haute capacité avec recharge rapide (haut ampérage, haut voltage) de type Anker ou Aukey. Il faut compter entre 20 et 40 euros pour un modèle qui tient la route.

Supprimer la réalité augmentée

Une fois passé le côté « Waouh », virez la réalité augmentée (interrupteur en haut à droite en mode capture). C’est bien joli, mais ça rend finalement la capture plus complexe et ça grignote allègrement les ressources de votre téléphone.

L’app vous explique très peu de choses (c’est pour ça que tant de tutoriels Pokémon Go fleurissent sur le Web). Pourtant, il existe un mode « éco » bien utile : cliquez sur le symbole pokéball puis allez dans « options » et là vous trouverez une case « économiseur de batterie » qu’il faut cocher (elle est décochée par défaut). À partir de maintenant, dès que vous mettrez votre smartphone la tête en bas, l’écran deviendra noir, mais les fonctions de l’app resteront en marche en cas de détection de bestioles.

Ne pas exploser son forfait

Il arrive que certains se retrouvent avec une facture mobile assez salée. En effet, utiliser la fonction GPS de votre smartphone demande des échanges de données de cartes et de géolocalisation. Pour éviter une grande partie du problème, quand vous êtes sur votre lieu de chasse et connecté en Wifi, allez dans votre application de cartes (Google Maps, Maps…) et cherchez la fonction « hors connexion ». Vous pourrez ainsi télécharger en avance la carte de la zone où vous vous trouvez (ou celle où vous avez l’intention d’aller) au lieu de l’actualiser tout le temps sur le réseau (les p’tits gars de Niantic n’ont pas bossé sur Google Maps pour des prunes).

Monter rapidement en niveau

Il y aurait de quoi écrire un livre sur le sujet, mais voici une démonstration rapide et simple qui va vous permettre de doubler vos points d’expérience (alias PX) et ainsi de pouvoir capturer plus de Pokémon et gagner des combats (logique, mais il fallait y penser). Pour cela, il va vous falloir un oeuf chance , plein de petits Pokémon de base à échanger contre un max de bonbons et d’autres en attente d’évolution. Cette vidéo tuto de la streameuse Morringh4n explique très bien la méthode :

Trouver des Pokémon rares

À moins de vouloir travailler votre ligne en errant pendant des kilomètres pour espérer voir apparaître un Ponyta ou un Leveinard au hasard d’un coin de rue, mieux vaut savoir où se cache la créature de vos rêves. Pour cela, vous avez une communauté entière de joueurs prête à vous renseigner !

Il y a d’abord les cartes collaboratives comme PokeMap ou PokeWebGo, qui permettent de visualiser quels Pokémon apparaissent généralement dans quelles zones, ou donner le nom de l’objet de vos désirs et savoir où d’autres joueurs l’ont répéré. On peut aussi y voir les pokéstops, les arènes et même des lieux de rencontres entre dresseurs. On trouve aussi, plus spécifiquement, Poke Radar, qui localise les Pokémon rares. Mais le site est victime de son succès et, le plus souvent, vous tomberez sur un message d’erreur ou une page blanche (serveurs surchargés).

Adhérez à une communauté en ligne

Sinon, vous pouvez aussi adhérer à une communauté en ligne, comme celles qui fleurissent sur Facebook. Dans l’Hexagone, Pokémon Go (France) est certainement la plus suivie, il faut « juste » obtenir le sésame des admin pour y entrer. Et, pour les esprits compétitifs qui n’aiment pas partager les infos avec les autres, il existe des groupes fermés par équipe comme Team Sagesse Pokémon Go France. Une fois entré au saint des saints, vous pourrez en apprendre beaucoup et même poser les questions qui vous taraudent aux autres joueurs.

Attention, même si vous savez qu’un Pokémon rare se niche à tel ou tel endroit, si votre niveau est trop faible ou s’il est vraiment très rare, vous n’avez aucune garantie de l’attraper ! Pour maximiser vos chances, il faut affiner vos lancers (plus le cercle de visée est petit, plus vos chances sont grandes) et avoir une bonne réserve de pokéballs sous la main. Mais si le cercle autour de l’animal est rouge, c’est quasiment impossible (surtout après le second lancer) et mieux vaut monter en niveau, puis revenir plus tard.

Marchez ou faites du vélo

Pensez bien à couver les oeufs que vous trouvez : ils peuvent parfois contenir des Pokémon très rares. Donc, même si vous n’avez que l’incubateur qu’on vous offre au début, pensez à toujours y laisser un oeuf à couver… et marchez. En toute logique, les Pokémon rares se cachent davantage dans les oeufs 10 km que dans ceux de 5 ou 2 km. Donc soit vous mettez de bonnes baskets, soit vous trichez un peu en prenant un moyen de transport lent comme le tram, le bus dans les bouchons ou le vélo : en dessous d’une certaine vitesse – des rumeurs évoquent 20km/h –, l’app considère que vous marchez.

Nous suivvre sur fb et twitter

Laisser un commentaire










Mots clé: