Cigarette élèctronique: bon plan ou pas ?

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles
Cigarette élèctronique: bon plan ou pas ?

Les ventes de cigarettes électroniques explosent... Et cela devrait continuer. Comment ca marche, et à qui cela profite-t-il ?

Si elles ne contiennent pas de tabac ni de goudron, les e-cigarettes comportent tout de même des solvants variés (comme le propylène de glycol) et parfois de la nicotine. C’est d’ailleurs la concentration de cette dernière qui détermine les normes auxquelles les e-cigarettes doivent répondre. Quand elles sont alimentées par une cartouche contenant au moins 10 mg de nicotine, elles sont considérées comme des dispositifs médicaux et doivent à ce titre disposer d’un marquage CE attribué par un laboratoire agréé auprès de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). Si la concentration en nicotine de la recharge est inférieure à 10 mg, elles sont considérées comme des biens de consommation courante et sont soumises à l’obligation générale de sécurité supervisée par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes. Pas toujours facile pour le consommateur de s’y retrouver! Pour ajouter à la confusion, certaines pharmacies proposent des e-cigarettes à la vente alors qu’un décret le leur interdit – y compris celles considérées comme des dispositifs médicaux.

Les prix

Une recharge de cigarette électronique coûte environ 6 à 7 euros et permet de fumer l’équivalent d’une cartouche de cigarettes, soit 10 paquets classiques vendus aux alentours de 60 euros.
A cela, s ‘ajoute le prix d’achat de la cigarette électronique, qui s’échelonne de 45 à 90 euros

Les risques

Cela est il vraiment mieux qu’une cigarette normale… On ne le sais pas vraiment.

Le vrai bon plan

Plutot que d’en acheter, mieux vaut en vendre.
Les grandes firmes de l’industrie du tabac pourraient elles aussi se charger de faire le ménage. Plusieurs préparent leur offensive. Imperial Tobacco, Japan Tobacco ou encore Lorillard Tobacco ont pris des participations dans des entreprises existantes, tandis que British American Tobacco et Philip Morris travaillent sur leurs propres versions, pour 2014 et 2016.

Nous suivvre sur fb et twitter

1 commentaire

  1. Jim dit :

    Les magasins et les franchises poussent comme des champignons en tout cas…

    Comme les boutiques de tel mobile il y a 10 ans.

Laisser un commentaire










Mots clé: