Bon plan immobilier en Espagne

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles
Bon plan immobilier en Espagne

Bons plans et pièges à éviter pour se lancer dans l'immobilier en Espagne

Après avoir bien plus que doublé (+155%) en dix ans, les prix de l’immobilier se sont effondrés avec l’éclatement de la bulle en 2008. Les prix ont baissé de 40% en quatre ans. Au début, la baisse a été très marquée, elle était de 8% chaque année, puis elle est passée aux alentours de 6% / an, mais continuent.

Jusqu’à quand?

Le marché va continuer à se corriger, notamment en raison du stock de logements excédentaires que l’on estime à plus de 800.000 (neuf et ancien). A cela s’ajoute la crise économique et financière qui fait toujours rage, aggravée par les plans de rigueur. Tous les indicateurs sont au rouge : le taux de chômage flambe, les saisies immobilières se multiplient, et les constructeurs mettent la clé sous la porte…

Pièges à éviter

Attention, les prix restent élevés dans certains endroits comme sur la Costa del Sol. Ce n’est donc pas là qu’il faut aller acheter pour le moment car la demande reste élevée.

Les constructions dans des immeubles encore non achevés, en seconde ou troisième ligne, mais visibles dès que l’on sort en mer, sont à bannir d’emblée.

Attention aussi à l’immeuble achevé mais pas forcément occupé. Manifestement, le crédit promoteur a fait défaut et l’immeuble n’est pas prêt d’être fini.

Le contrat de vente doit mentionner que les charges à payer sur ce lot ne concernent que ce lot et qu’en cas de non-vente du reste de l’immeuble, la banque ou le promoteur se portent garant de la facture charges.

La licence de fin de travaux doit aussi avoir été délivrée par la mairie, et les taxes et charges doivent être à jour…

Nous suivvre sur fb et twitter

Laisser un commentaire










Mots clé: , ,