Guide des allocs

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles
Guide des allocs

Liste de toutes les aides et allocations pour en profiter, sans en oublier: allocations familiales, garde d’enfant, logement, chômage, santé, handicap...

Aides pour faire garder et élever ses enfants

– PAJE (prestation d’accueil du jeune enfant) : aide à la garde d’enfant versée de la naissance aux 6 ans de l’enfant. Elle permet aux parents à revenus moyens ou modestes de choisir entre la crèche, la garde à domicile et l’assistante maternelle.

– APJE (allocation pour jeune enfant) : aide versée aux parents ayant cessé de travailler ou travaillant à temps partiel. La durée de versement du complément de libre choix d’activité varie selon le nombre d’enfants, de moins de 3 ans.

– CLCA (complément de libre choix d’activité) : aide pour les parents qui assument la charge effective et permanente d’au moins trois enfants et le 3ème enfant doit être né ou adopté à compter du 1er juillet 2006. Le congé est limité à un an, mais peut être plus court.

– CLCG (complément de libre choix de mode de garde) : allocation pour l’emploi d’une assistante maternelle agréée ou une garde d’enfant à domicile pour un enfant de moins de 6 ans.

– AGEPI (aide à la garde d’enfants pour parents isolés) : aide pour les demandeurs d’emploi, parents isolés d’enfants de moins de 10 ans, qui reprennent une activité professionnelle ou s’engagent à suivre une formation si cette reprise d’activité ou cette entrée en formation génère des coûts de garde d’enfants

– APE (allocation parentale d’éducation) : remplacée par la PAJE

– AGED (allocation de garde d’enfant à domicile) : remplacée par la PAJE

– AFEAMA (aide à la famille pour l’emploi d’une assistante maternelle agréée) : remplacé par la PAJE

– APJE (Allocation pour jeune enfant) : remplacée par la PAJE

– AAD (Allocation adoption) : remplacée par la PAJE

– ASF (allocation de soutien familial) : allocation versée si l’enfant est orphelin de père et/ou de mère, ou si son autre parent ne l’a pas reconnu.

– API (allocation de parent isolé) : remplacé par le RSA

– APP (allocation de présence parentale) : prestation familiale, destinée à permettre aux parents d’enfants gravement malades ou victimes d’un accident ou d’un handicap graves de suspendre ou de réduire leur activité professionnelle pour rester auprès de leur enfant

Aides pour scolariser ses enfants

– ARS (allocation de rentrée scolaire) : allocation versée, sous condition de ressources, aux familles aux revenus modestes qui ont des enfants scolarisés de 6 à 18 ans.

– bourse des collèges.

– bourse des lycées.

– bourse de l’enseignement supérieur.

Aides relatives à la dépendance et au handicap

– AEEH (allocation d’éducation de l’enfant handicapé) : prestation familiale financée par la sécurité sociale, destinée à compenser les frais d’éducation et de soins apportés à un enfant handicapé.

– AES (allocation d’éducation spéciale) : remplacée par l’AEEH

– APA (allocation personnalisée d’autonomie) : allocation destinée aux personnes âgées, qui ont besoin, en plus des soins qu’elles sont susceptibles de recevoir, d’une aide pour accomplir les actes essentiels de la vie courante, ou dont l’état nécessite une surveillance régulière (à domicile ou dans un établissement).

– AAH (allocation aux adultes handicapés) : allocation visant à aider financièrement les personnes handicapées de condition modeste qui ne peuvent prétendre à un avantage d’invalidité ou de vieillesse.

– ACTP (allocation compensatrice tierce personne) : allocation destinée aux personnes handicapées dont le taux d’incapacité, reconnu par la commission des droits et de l’autonomie (CDAPH), est au moins de 80 % et qui ont besoin de l’aide d’une autre personne pour les actes essentiels de la vie (par exemple : se laver, marcher, s’habiller).

– Congé de solidarité familiale : permet à tout salarié de s’absenter pour assister un proche souffrant d’une pathologie mettant en jeu le pronostic vital

Aides en matière de santé

– CMU (couverture maladie universelle de base) : protection pour toute personne résidant en France de manière stable et régulière depuis plus de trois mois, et qui n’a pas droit à l’assurance maladie à un autre titre (activité professionnelle, etc.).

– CMU complémentaire : protection complémentaire santé gratuite, possibilité d’accéder aux médecins, à l’hôpital, etc., sans dépense à charge et sans avance de frais.

– Bilans de santé gratuits : bilan de santé pour toute personne affiliée au régime général de la sécurité sociale, gratuitement.

Aides à la réinsertion

– RSA (revenu de solidarité active) : aide visant à assurer à ses bénéficiaires, qu’ils soient ou non en capacité de travailler, un revenu minimum

Aides au logement

– APL (aide personnalisée au logement) : aide quelle que soit la situation de famille : célibataire ou marié, avec ou sans personne à charge, avec ou sans activité professionnelle, quelle que la nationalité. Le logement doit avoir fait l’objet d’une convention entre son propriétaire et l’État (ex. les HLM).

– ALF (allocation de logement familiale) : aide pour toute personne percevant des revenus modestes, cette allocation contribue au paiement d’un loyer en location/colocation ou d’un remboursement de prêt pour ceux accédant à la propriété. Elle doit obligatoirement concerner la résidence principale.

– ALS (allocation de logement social) : attribuée sous condition de ressources à toute personne qui ne bénéficie ni de l’APL ni de l’ALF.

Allocations chômages

– ARE (allocation de retour à l’emploi) : revenu de remplacement versé par Pôle emploi sous certaines conditions aux personnes inscrites comme demandeurs d’emploi et involontairement privés d’emploi.

– ASR (allocation spécifique de reclassement) : allocation versée pendant la durée de convention de reclassement personnalisé (CRP)

– ASS (allocation de solidarité spécifique) : assure un minimum de ressources aux personnes qui n’ont plus droit aux allocations de chômage et qui rencontrent de grandes difficultés à retrouver un emploi.

– AER (allocation équivalent retraite) : revenu de remplacement ou de complément susceptible d’être versé aux personnes involontairement privées d’emploi.

– ATA (allocation temporaire d’attente) : allocation du régime de solidarité, destinée à procurer un minimum de ressources aux demandeurs d’asile pendant la durée d’instruction de leur demande d’asile, à certaines catégories de ressortissants étrangers et à des personnes en attente de réinsertion.

– AS.FNE (allocation de préretraite licenciement) : s’adresse aux salariés licenciés pour motif économique qui sont en fin de carrière, mais qui n’ont pas encore 60 ans ou qui, ayant cet âge, n’ont pas la durée d’assurance requise pour percevoir leur retraite à taux plein.

– APP (allocation de pré retraite progressive) : allocation pour les salariés âgés de plus de 55 ans qui souhaitent transformer leur emploi à temps complet en emploi à temps partiel

Nous suivre sur fb et twitter

Laisser un message ou un commentaire










Mots clé: , , , , ,